Métiers du paramédical : comment devenir psychomotricien ?

devenir psychomotricien

Un psychomotricien a pour rôle de traiter tous les troubles psychiatriques et psychologiques, par et au travers du corps, de ses patients. Il va donc agir sur les troubles du geste et du comportement (comme les bégaiements, les troubles de l’orientation ou les tics) dont ils peuvent souffrir. Voyons ainsi toutes les missions qui englobent ce métier, quels diplômes ou formations permettent de l’exercer, et quelles en sont les demandes sur le marché et les éventuelles évolutions de carrière.

Le métier

Le psychomotricien est un auxiliaire de médecine qui va tenir compte de l’origine psychologique ou neurologique des différents troubles de son patient, avant de déterminer les exercices de rééducation qui lui seront idéalement adaptés. Généralement il travaille comme salarié dans une ou plusieurs structures spécialisées (cliniques, hôpitaux, maisons de retraite, services psychiatriques, soins palliatifs, centres d’aide par le travail, centre médico-psychologiques, PMI) et dispose rarement de son cabinet. Les troubles physiques qu’il traite peuvent être : des perturbations du tonus musculaire, des difficultés à se situer dans l’espace et le temps, des dysgraphies, des problèmes de coordination, des maladies psychosomatiques, des tics ou mouvements anormaux, et les troubles de l’attention (hyperactivité par exemple). Le psychomotricien évalue en premier les capacités psychomotrices de la personne qu’il doit soigner. Il va ensuite déterminer l’origine de ses difficultés et mettre en place un programme de rééducation spécifique (soit collectif soit individuel) et comprenant des phases de bilan. Dans ce programme, il peut utiliser diverses méthodes suivant la nature des troubles et l’âge du patient. Ces méthodes peuvent être des jeux (cerceau, ballon), de l’expression gestuelle, de la gymnastique, de la danse, du théâtre, du chant, des arts graphiques et de la relaxation. Le psychomotricien intervient ainsi à plusieurs niveaux (émotion, mouvement, communication et représentations). Son but est d’apporter un bien-être au patient en atténuant ou en guérissant totalement les troubles dont il est atteint. Si ce métier vous intéresse vraiment, et que vous désirez en savoir plus sur cette profession du paramédical ou sur les formations et diplômes y donnant accès, vous pouvez vous renseigner sur la formation prépa psychomotricien de Rennes.

Les diplômes et qualités nécessaires

Pour pouvoir exercer le métier de psychomotricien, celui-ci doit avoir une excellente capacité de coordination et une bonne condition physique car il va travailler avec son corps. De plus, s’adressant à des personnes en difficulté, il devra faire preuve d’écoute, d’attention, de patience et de tact. Et il doit avoir beaucoup d’imagination et de créativité pour élaborer des exercices originaux spécifiques à chaque situation et à chaque patient. Par ailleurs, sachez qu’il n’existe qu’un seul diplôme pour exercer cette profession : le diplôme d’État de Psychomotricien. Il se prépare sur 3 ans (avec des stages obligatoires sur le terrain) et dans 8 instituts en France seulement. Mais attention ces établissements sélectionnent les candidats sur concours, et pour pouvoir vous y présenter, vous devez avoir un BAC S et intégrer une école préparatoire pendant un an (comme la prépa psychomotricien à Rennes). Certains établissements exigent même le PACES (première année commune aux études de santé). Il faut savoir qu’elle est fortement recommandée car le niveau des concours est très élevé, notamment en biologie.

Embauches et évolutions de carrière

Concernant le métier de psychomotricien, vous devez savoir que les perspectives d’embauche sont excellentes, aussi bien dans le public que dans le privé, car les psychomotriciens manquent considérablement. L’allongement de l’espérance de vie et de certaines pathologies (maladie d’Alzheimer par exemple) provoquent en effet une hausse importante de la demande de psychomotriciens. Et le nombre d’offres (tous contrats confondus) est ainsi supérieur au nombre de diplômés. Par la suite, sachez qu’avec le diplôme d’État et 4 années d’expérience, vous pourrez suivre une formation interne d’un an pour passer le concours de Cadre de Santé. Vous pourrez alors obtenir un poste à responsabilités (encadrement) ou vous orienter vers la formation (devenir formateur d’étudiants). Vous pourrez aussi vous spécialiser et bifurquer vers la profession de kinésithérapeute ou d’ergothérapeute. Le DE de psychomotricien vous fera entrer directement en deuxième année de Master, à l’école de kiné à Rennes par exemple. Et vous pourrez, si vous le souhaitez, exercer dans votre propre cabinet en libéral. Sachez toutefois qu’il est difficile de trouver des clients car les consultations hors parcours ne sont pas remboursées. Pour conclure, il faut savoir qu’un psychomotricien débutant démarre à environ 1660 euros bruts par mois.