Art-thérapeute : formation, profession et carrière

L’art-thérapie est aujourd’hui proposée dans de nombreuses institutions sociales et cliniques. La demande de thérapie a augmenté de plus en plus ces dernières années, car l’efficacité de la méthode de traitement psychothérapeutique a été scientifiquement prouvée. Ainsi, il existe de nombreuses perspectives professionnelles pour l’art-thérapeute, tant dans le domaine social que dans le domaine éducatif ou clinique. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la formation, la profession, les activités et le salaire.

Formation d’art-thérapeute : exigences, contenu et durée

– Quel est le certificat de fin d’études requis ?

Les études d’art-thérapie, pour lesquelles un diplôme d’études secondaires ou un diplôme d’entrée à l’université ou à l’école supérieure est exigé, sont possibles en France dans les universités, les écoles supérieures spécialisées ou les écoles d’art. Il se termine par un diplôme de licence ou de master. De nombreuses universités sélectionnent leurs étudiants par le biais de leurs propres procédures d’admission. Des cours diplômants sont également proposés. Dans les instituts privés, une formation à temps plein ou à temps partiel est également possible. La formation continue en art-thérapie s’appuie également sur le diplôme universitaire. Mais ici, on attend des études de base dans une discipline voisine correspondante.

– Autres exigences

Dans la plupart des cas, ils ont également besoin d’une formation professionnelle appropriée ou au moins d’une activité sociale exercée pendant au moins trois mois. Dans la phase d’orientation précédant la formation d’art-thérapeute, un stage est indispensable pour acquérir les compétences professionnelles nécessaires à la prise en charge des patients. Il donne un aperçu optimal de ce à quoi ressemblera la vie professionnelle future. Il vaut la peine de se renseigner dans les établissements cliniques, par exemple dans un établissement psychosomatique, psychothérapeutique ou psychiatrique. Toute personne qui souhaite devenir art-thérapeute doit également être responsable, avoir de la compassion, de la patience, une motivation pour aider, un intérêt pour la psychologie, des compétences artistiques et un sens des formes et des couleurs.

– Où peut-on se former ?

Pour une profession ultérieure d’art-thérapeute de qualité, une formation solide est nécessaire, qui devrait être complétée au niveau universitaire. Les bases de la psychologie, de la psychothérapie et de la psychiatrie y sont enseignées. Une autre composante est l’art théorique, pratique et les méthodes thérapeutiques. Des stages professionnels, une expérience personnelle ainsi qu’une thèse scientifique ou une étude de cas sont également nécessaires. La durée de la formation est généralement de 2 à 4,5 ans.

Art-thérapeute : coût de formation

Les coûts de la formation d’art-thérapeute doivent être payés de votre propre poche. Le coût total s’élève à plusieurs milliers d’euros.

La profession d’art-thérapeute – tâches et activités

Un art-thérapeute peut travailler dans de nombreux domaines. Les art-thérapeutes travaillent donc avec des enfants, des adultes ou des personnes handicapées. L’objectif est de les encourager dans la perception sensorielle et la créativité, de soutenir les possibilités de développement, d’atténuer les troubles et d’atténuer les situations de crise. À cette fin, divers moyens créatifs sont utilisés, par exemple :

– Peinture et dessin

L’approche thérapeutique de l’art-thérapie est basée sur l’expression de la vie intérieure à l’aide de différentes méthodes de travail issues des beaux-arts. Il s’agit notamment de la peinture et du dessin. Par le biais de projets artistiques, les patients illustrent à quoi ressemble leur vie intérieure.

L’art-thérapeute utilise ces méthodes pour identifier les conflits émotionnels et pour aider le patient. L’art-thérapeute lui offre beaucoup de compréhension et lui donne la confiance nécessaire. Il lui donne la sécurité nécessaire pour qu’il puisse s’ouvrir. Ce que le patient ne veut ou ne peut pas dire devient visible pour le thérapeute, par exemple dans ses photos, afin qu’il puisse acquérir de nouvelles connaissances. Mais le patient découvre aussi souvent des sources de force par ce biais. L’art-thérapie peut stimuler les pouvoirs d’auto-guérison et initier des processus de changement. Il est plus facile pour eux de se débrouiller par des activités créatives. Il y a différents centres d’intérêt : un thérapeute spécialisé dans l’art du souffle, en revanche, propose un travail corporel centré sur le souffle.

Conclusion

Depuis de nombreuses années, l’art-thérapie est une méthode reconnue et éprouvée qui permet de s’exprimer de manière créative et d’obtenir un changement et une guérison dans le processus artistique. L’étude de l’art-thérapie offre la possibilité d’exercer plus tard des professions exigeantes et passionnantes. Les art-thérapeutes salariés travaillent principalement dans le domaine clinique, avec des médecins, des psychothérapeutes ou des psychiatres. Ils reçoivent d’eux une commission pour le traitement art-thérapeutique correspondant. Avec un permis de traitement curatif, au moins un praticien non médical pour la psychothérapie, un art-thérapeute respiratoire peut également ouvrir son propre cabinet.