Spécialiste en radiologie : tâches, formation, profession, salaire

Le spécialiste en radiologie est un médecin hautement spécialisé qui s’occupe principalement de diagnostics par imagerie. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Qu’est-ce que la radiologie et que fait un radiologue ?

Définition de la radiologie

La radiologie est une spécialité médicale et consiste essentiellement à détecter des maladies à l’aide de techniques d’imagerie. Les procédures d’imagerie comprennent les rayons X, la tomodensitométrie (CT), l’imagerie par résonance magnétique (IRM), les ultrasons et d’autres méthodes d’examen. Outre le diagnostic, des méthodes de radiothérapie sont également utilisées, comme la radiothérapie et la thérapie.

Un spécialiste en radiologie s’appelle un radiologue. Pour obtenir le titre de spécialiste en radiologie, il faut suivre une formation de perfectionnement de cinq ans, conformément aux exigences de l’ordre des médecins de l’État concerné.

Que fait un radiologue ?

Un radiologue examine les patients qui lui ont été adressés à la demande d’autres médecins tels que des médecins de famille, des chirurgiens orthopédistes ou des spécialistes en médecine interne. Il ne peut pas renvoyer les patients à lui-même.

Sa tâche principale consiste à examiner les patients à l’aide d’équipements techniques et de techniques d’imagerie. En utilisant des technologies modernes telles que l’IRM ou les appareils à rayons X, l’intérieur des patients est radiographié et examiné pour détecter les maladies à un stade précoce. Grâce à ce diagnostic performant et aux procédures d’imagerie modernes, le patient peut être examiné sans avoir à l’opérer dans le seul but de poser un diagnostic.

L’une des principales tâches du radiologue est donc le diagnostic. Grâce à ses capacités de diagnostic, le radiologue est un conseiller objectif pour le médecin traitant. Avec son diagnostic, il doit soutenir les autres médecins afin de prendre les bonnes décisions concernant la thérapie utilisée pour traiter le patient.

Méthodes d’examen radiologique

Les méthodes d’examen les plus importantes du spécialiste en radiologie sont les suivantes :

1. Radiographie numérique

La radiographie numérique est la technique la plus ancienne dans le domaine de la radiologie et est également utilisée par beaucoup  de médecins. Les médecins ont fait leurs premières expériences avec les rayons X dès le XIXe siècle. À ce jour, la technologie des rayons X n’a cessé de se développer et l’enregistrement numérique des images radiologiques est devenu une procédure standard en radiologie. C’est l’un des principaux piliers du diagnostic radiologique. La procédure la plus courante est l’examen radiographique des organes du sein. Pendant la procédure de radiographie, les rayons X pénètrent dans le corps humain et sont recueillis par des détecteurs situés derrière lui. Cela permet de prendre une image statique du squelette et des organes internes. Par exemple, il est également utilisé pour détecter les maladies des poumons lors des radiographies de la poitrine. Les rayons X exposent le corps humain à des radiations. Toutefois, le risque de contracter cette maladie est très faible.

2. Tomodensitométrie

Une autre procédure d’imagerie utilisée par le spécialiste en radiologie est la tomographie assistée par ordinateur (CT). La tomographie assistée par ordinateur est également basée sur les rayons X comme les rayons X classiques. Dans ce cas, cependant, un tube à rayons X tourne autour du patient couché et, à l’opposé du tube, un détecteur est en orbite autour du patient. En fonction de la densité des tissus, les rayons X sont atténués différemment par les différents organes. En tournant autour, les organes du corps peuvent être vus de plusieurs directions différentes. Cela permet d’obtenir de nombreuses images en coupe des régions du corps examinées sans qu’elles se chevauchent. Ainsi, des images tridimensionnelles en coupe transversale peuvent être générées par un ordinateur.

3. La tomographie par résonance magnétique (TRM)

En IRM / imagerie par résonance magnétique, des images en coupe du corps humain sont générées au moyen d’un champ magnétique et d’ondes radio. Pour cela, le patient est placé sur un canapé et conduit dans un appareil d’IRM, également appelé tube. En quelques minutes, des images en couches de l’intérieur du corps humain peuvent être générées, par exemple du cerveau (tête IRM), de la colonne vertébrale ou du genou. La procédure est douce et pratiquement sans risque. Comme il n’y a pas d’exposition aux radiations, les femmes enceintes et les enfants peuvent également être examinés.

4. La mammographie numérique

La mammographie numérique est un examen spécial du sein. Il est utilisé pour la détection précoce du cancer du sein (carcinome mammaire). Cette méthode permet de détecter les tumeurs qui ne peuvent pas encore être détectées par palpation. Il est possible de détecter des microcalcifications, même minuscules, qui sont souvent les premiers signes d’un cancer du sein. La technologie des rayons X est également utilisée en mammographie. Ici, la patiente se tient devant un appareil d’examen et le sein est pressé contre une plaque de plexiglas et les images sont prises.

5. Échographie / ultrasons

L’échographie utilise des ondes ultrasonores dans la gamme inaudible pour produire des images bidimensionnelles en direct de l’intérieur du corps humain. Le radiologue dispose ainsi d’informations sur la taille, la forme et la structure de la zone d’examen grâce à un moniteur. Pour l’examen, le spécialiste en radiologie utilise un transducteur qu’il déplace sur la peau du patient dans différentes positions et sous différents angles. Cela lui permet de voir les organes et les tissus de différentes directions.

Toutes les méthodes d’examen du radiologue ont un point commun : des images de l’intérieur du corps humain sont générées puis évaluées. Il est donc clair que le diagnostic est l’une des tâches principales du radiologue.

Que gagne un radiologue ?

Le salaire d’un radiologue dépend avant tout du fait qu’il travaille dans son propre cabinet ou comme médecin salarié dans un hôpital.

En tant que spécialiste en radiologie dans une clinique, le radiologue est rémunéré conformément à la convention collective. À cet égard, il existe deux conventions collectives des hôpitaux publics et de nombreux grands groupes hospitaliers privés ont leurs propres conventions collectives.

Un radiologue peut gagner plus dans son propre cabinet. En tant que travailleur indépendant, de nombreux facteurs sont déterminants pour le salaire, comme le lieu d’exercice ou les frais du personnel salarié, l’équipement médical ou le loyer et les frais accessoires.