Comment trouver un nouvel emploi rapidement ?

Malheureusement, la situation actuelle du marché du travail n’est pas la meilleure. Les offres de nouvelles opportunités sont de plus en plus instables et les démissions se multiplient au sein des entreprises. Mais même avec un tel scénario, vous ne pouvez pas vous décourager ! Certains secteurs d’activité sont à plein régime, prêts à engager des personnes qui veulent vraiment faire preuve de productivité, d’efficacité et de transparence. Voici alors une liste de conseils judicieux pour vous permettre de saisir cette opportunité, que vous commenciez maintenant ou que vous ayez simplement besoin de vous installer dans une nouvelle entreprise ou, pourquoi pas, dans une nouvelle profession.

1. Champion du programme scolaire

Oui, le CV reste votre passeport pour gagner le job de vos rêves, alors soyez clair et précis et utilisez au maximum deux pages pour raconter vos expériences. Excluez toutes les erreurs d’orthographe, ne mettez pas de photo, de signature ou de date sur votre CV. Suivez un ordre logique, en commençant par vos données personnelles, puis indiquez quel est votre objectif professionnel, vos principales qualifications, votre parcours universitaire, vos expériences professionnelles et enfin, les cours importants que vous avez suivis. Signalez également les expériences internationales, le cas échéant, ainsi que les autres langues, mais uniquement si vous les maîtrisez.

2. Autres langues

Parler une deuxième langue ne peut plus être surestimé dans votre CV ou votre présentation, car dans un marché aussi mondialisé, l’anglais, en particulier, est devenu une question de survie. Les principales entreprises contractantes exigent actuellement des candidats la maîtrise d’au moins une langue supplémentaire, de préférence l’anglais. Par conséquent, avant de participer à un processus de sélection, assurez-vous que vous pouvez remplir cette condition de vacance de poste, le cas échéant.

3. Tenir un journal professionnel

Tout au long de sa carrière professionnelle, ces notes vous aideront à se souvenir des faits importants de votre carrière, ce qui est essentiel si un CV donne lieu à une future invitation à des entretiens. Cette pratique facilite également la mise à jour du curriculum vitae qui doit accompagner l’ensemble de son évolution professionnelle.

4. Soyez prêt

L’idéal serait que vous arriviez à un entretien d’embauche avec des réponses sur le bout de la langue, alors pourquoi ne pas commencer à réfléchir aux éventuelles questions qui vous seront posées par les recruteurs ? Développer des réponses directes, cohérentes et véridiques à des questions telles que pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ? Être pris au dépourvu en étant abordé avec ce genre de question peut mettre fin à votre participation au processus de sélection sur-le-champ. Répétez à la maison aussi souvent que vous en ressentez le besoin et trouvez la façon la plus détendue de parler de sujets sensibles.

5. Préparer l’entretien

Du moment où vous entrez dans la salle pour l’entretien jusqu’au moment où vous dites au revoir aux recruteurs, tout est évalué. Il est alors important de séparer une tenue discrète et appropriée la veille, de bien dormir, d’analyser le trajet jusqu’au lieu où vous serez interrogé et de s’assurer que vous arrivez au moins 15 minutes à l’avance. Recherchez sur le site web toutes les informations sur l’entreprise et suivez l’actualité. La préparation vous rendra confiant et enthousiaste.

6. Attention au langage

La façon dont vous communiquez et exposez vos idées et vos projets peut également déterminer si le poste sera le vôtre à l’avenir. Donc, ne soyez pas monosyllabique, mais évitez aussi les longues réponses. Ne tournez pas autour du pot ou ne donnez pas de réponses vagues, et ne mentez jamais, jamais sur vos expériences passées. L’authenticité et le naturel donnent toujours de bons fruits. Parler en mal des entreprises où vous avez travaillé ? Pour rien au monde !

7. Ne pas changer de stratégie

Si vous avez reçu la nouvelle que vous êtes passé à l’étape suivante, continuez à utiliser les mêmes tactiques qu’auparavant. Conservez votre spontanéité, car les recruteurs sont prêts à vérifier si votre participation est artificielle ou réelle, notamment dans la dynamique de groupe. L’important est d’essayer d’interagir le plus possible et, si vous êtes une personne timide, de vous assurer que vous effectuez toutes les activités qui sont transmises au groupe avec qualité, en plus de partager vos expériences avec les autres. Maintenant, si vous êtes du genre à trop parler, contenez-vous et cherchez l’équilibre.

8. Réponse finale

En attendant le résultat, le moment est venu de faire une auto-analyse sur vos points forts, vos points d’amélioration et ce que vous auriez fait différemment dans le processus auquel vous avez participé. Il est important d’être respectueux et de demander un retour d’information, afin qu’elle sache exactement quoi faire – ou ne pas faire ! – dans les prochains entretiens.Analysez combien toute cette expérience a contribué à vous faire gagner votre place dans la prochaine interview et ne vous découragez pas ! Maintenant, si la réponse est oui, faites la fête, et beaucoup ! Et puis, honorez votre engagement à travailler de plus en plus dur.