Suivre la bonne préparation pour le concours des professeurs des écoles

Pour les personnes qui ont la vocation de devenir enseignants des écoles maternelles et des classes élémentaires, l’obtention du CPRE est indispensable. Le CRPE peut se traduire par le Concours de Recrutement des Professeurs des Écoles. Après l’obtention du CRPE, on obtient la validation de l’année de stage et après, on peut commencer à travailler. Il faut savoir que le concours est ouvert aux étudiants qui ont un master I sur les métiers de l’enseignement ou aux diplômés en master II des autres disciplines.

S’inscrire et bien se préparer au CRPE

Pour s’inscrire et se préparer à passer le crpe, il est nécessaire de s’inscrire auprès de l’université de proximité qui comporte un INSPE (Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation). Cette inscription doit se faire dans le courant de septembre à octobre. C’est dans ces établissements de professorat que la préparation au concours et le suivi des cours se font. Tout cela repose sur une base théorique qui comporte entre autres la psychologie de l’enfance, la philosophie de l’école, quelques méthodes d’apprentissage et d’autres disciplines. Il y a aussi les cours pratiques et la présence d’un stage de deux semaines, et après cela, un mois en master 1, entraînant l’étudiant à passer l’épreuve de la mise en situation professionnelle. Pour bien se préparer le concours crpe, il y a des cours en ligne accessibles à tous et depuis n’importe où.

Les épreuves écrites d’admissibilité

En ce qui concerne les épreuves d’admissibilité, elles sont toujours écrites. On retrouve une épreuve écrite de Français et de Mathématique. Chacune des épreuves écrites dure quatre heures et comprend trois parties qui sont notées sur 40 points. Il ne faut pas avoir une note inférieure ou égale à 10, au risque de se faire éliminer. Pour ce qui est de l’épreuve de Français, il y a une question concernant plusieurs textes dont il faut répondre de manière structurée et rédigée. Cette première question vaut 11 points. Ensuite, il y a un exercice de langue française qui consiste à évaluer le savoir sur les vocabulaires, l’orthographe et la grammaire. Cette deuxième question est notée pour 11 points. Et enfin, il y a l’analyse d’un document qui comprend l’analyse de manuels scolaires ou autres dossiers d’enseignement, qui vaut à 13 points. Quant au reste, 5 points sont accordés grâce au respect de la langue française et la qualité rédactionnelle.

Les épreuves d’admission

Les épreuves d’admission sont divisées en deux parties : une épreuve orale de mise en situation professionnelle et un entretien. Pour la mise en situation professionnelle, le concourant doit choisir une épreuve (histoire, géographie, éducation musicale, etc.), et ensuite décider d’un sujet. Après cela, il doit donner aux jurys un dossier de 10 pages contenant son point de vue analytique sur le sujet et aussi la présentation d’un schéma pédagogique. Après, il doit faire la présentation devant les jurys pour une durée de 20 minutes. Les jurys peuvent lui poser des questions ou lui demander de développer certains points. Ce projet représente 60 points : 20 points pour la présentation et 40 points pour l’entretien. Pour le cas de l’entretien, il y a deux étapes. La première consiste à questionner le candidat sur ses connaissances sur l’enseignement de l’éducation physique à l’école. La seconde étape consiste à tester le candidat sur ses connaissances du système éducatif français et aussi de savoir quel genre de professeur il sera. Pour ce faire, l’élève analysera un dossier de 5 pages pour ensuite faire une présentation orale de 15 minutes devant les jurys. Le dossier présente un cas pratique précis et s’ensuit un entretien d’une demi-heure avec les jurys. La première partie est sur 40 points et la deuxième partie est sur 60 points (40 pour l’entretien et 20 pour la présentation).